Rira bien qui rira le dernier ! La déclaration de Steve Jobs est une petite revanche mais peut-être pas la dernière... Vendredi dernier, après la fermeture de la Bourse, le PDG d'Apple a partagé...

Rira bien qui rira le dernier ! La déclaration de Steve Jobs est une petite revanche mais peut-être pas la dernière... Vendredi dernier, après la fermeture de la Bourse, le PDG d'Apple a partagé une petite boutade avec ses employés au sujet de Dell, son grand concurrent.

Il a envoyé un mail à tous ses collaborateurs après que la capitalisation boursière d'Apple a atteint les 72,13 milliards de dollars, dépassant ainsi celle de Dell qui est de 71,97 milliards de dollars. Le début de l'histoire remonte à 1997. Au retour de Steve Jobs chez Apple dont il avait soutenu la création en 1976, on avait posé la question suivante à Michael Dell, le fondateur de Dell : "Que feriez-vous si vous étiez à la tête d'Apple ?". A cette époque, la firme à la pomme était en très mauvaise posture financière. Il avait alors répondu qu'à la place de Steve Jobs, il fermerait boutique et rendrait leur argent aux actionnaires...

Steve Jobs n'a pas pu résister... Il a envoyé un mail à ses employés. "Collaborateurs, il s'avère que Michael Dell n'est pas parfait dans ses prédictions d'avenir. Si on se base sur les cours de bourse à la fermeture de la Bourse, Apple vaut plus que Dell. Les actions augmentent et diminuent et demain sera peut-être différent, mais je pense que ce moment méritait une petite réflexion".

(Atelier groupe BNP Paribas - 17/01/2006)