AOL Europe (joint venture entre AOL International et Bertelsmann) et T-Online (Deutsche Telekom) nourrissent les mêmes ambitions. Aujourd'hui, T-Online compte en Allemagne près de 2,8 millions d'ab...

AOL Europe (joint venture entre AOL International et Bertelsmann) et T-Online (Deutsche Telekom) nourrissent les mêmes ambitions. Aujourd'hui, T-Online compte en Allemagne près de 2,8 millions d'abonnés, contre 800 000 pour AOL Deutschland, ce qui en fait le premier fournisseur d'accès en Europe, juste devant AOL Europe (2,6 millions d'abonnés). Deutsche Telekom, concurrencé sur son marché historique par plus d'une centaine d'opérateurs privés, redouble ses efforts pour prendre avantage du décollage rapide d'Internet en Allemagne. Ainsi pour enrichir ses services T-Online avec du contenu, tel que le portail de commerce de livres en ligne (http://www.shopping.t-online.de) concurrençant la librairie en ligne de Bertelsmann, Book Online, DT a signé un partenariat avec le groupe de presse Axel Springer Verlag. Lors du Cébit à Hanovre, son directeur marketing, Detlev Buchal, a annoncé que la première étape de cette expansion visera la Suisse et l'Autriche, avant d'autres implantations. Deutsche Telekom est également le premier opérateur européen à déployer massivement l'accès Internet par ADSL. Dès avril, les entreprises pourront accéder à cet accès haut débit, et les particuliers en juillet.

De son côté, le PDG d'AOL Europe annonçait le même jour à Hanovre son objectif d'atteindre une base de clientèle de 10 millions d'abonnés pour 2002 en Europe. Le groupe va pour cela s'appuyer sur une stratégie distincte pour ses deux marques. Alors que CompuServe sera un service plus particulièrement destiné aux professionnels, AOL sera dédié au grand public. Les infrastructures soutenant les deux services seront en revanche les mêmes. Deux nouveaux portails seront construits en Europe, à l'image de ceux existant déjà aux Etats-Unis, afin de dégager des revenus issus du commerce électronique et de la publicité en ligne. L'accent sera mis avant tout sur les marchés locaux. Le premier portail devrait attirer le grand public, tandis que le second visera les professionnels en mettant des contenus spécialisés en ligne. De nouveaux services devraient aussi être lancés, comme les informations accessibles sur les téléphones portables ou l'accès haut débit par câble ou satellite. AOL Europe annonce également des abonnements d'accès illimité à Internet dans différents pays européens. Le premier pays visé est l'Allemagne. (Le Quotidien du Multimédia - 30/03/1999)