Comme l'explique François Barrault, vice-président Europe, Afrique et Moyen-Orient de Stratus "il existe un certain nombre d'applications critiques, où la sécurité et l'intégrité des données sont pr...

Comme l'explique François Barrault, vice-président Europe, Afrique et Moyen-Orient de Stratus "il existe un certain nombre d'applications critiques, où la sécurité et l'intégrité des données sont primordiales. Elles nécessitent une disponibilité continue des systèmes informatiques, 7 jours sur 7, 24 heures sur 24. Nous avons donc développé des systèmes qui sont garantis pour ne jamais tomber en panne". Sa stratégie a permis à Stratus de rencontrer un vif succès sur le marché des applications financières (bourses, systèmes de compensations interbancaires, gestion des autorisations de cartes bancaires). "En France, 80 % du parc des distributeurs automatiques est relié à des serveurs Stratus". En 1997, la société a réalisé un chiffre d'affaires de 688,3 millions de dollars (4,08 milliards de F environ), en hausse de 13 % et un résultat net de 74,1 millions de dollars (+ 70,3 %). Le secteur des télécommunications a largement contribué à cette croissance en représentant 49 % du chiffre d'affaires, le marché financier n'a représenté, quant à lui, que 24 % "contre 40 % il y a 5 ans". 26 des 30 premiers opérateurs mondiaux utilisent en effet pour leurs applications critiques des systèmes Stratus. Comme le souligne François Barrault "la concurrence féroce entre les opérateurs porte sur les prix, mais aussi sur l'absolue disponibilité des services et la capacité à proposer toujours de nouvelles offres" ce qui rend nécessaire des ordinateurs "fiables à 100 %". (Le Figaro - 13/05/1998)