C'est un pas historique dans l'histoire de Sun Microsystems. Scott McNealy, fondateur de l'entreprise et jusqu'à présent PDG du groupe, démissionne pour être remplacé par son vice-président...

C'est un pas historique dans l'histoire de Sun Microsystems. Scott McNealy, fondateur de l'entreprise et jusqu'à présent PDG du groupe, démissionne pour être remplacé par son vice-président exécutif, Jonathan Schwartz.
 
Il faut dire que Sun ne s'est jamais vraiment remis de l'explosion de la bulle Internet. Hier encore, Sun annonçait une perte de 217 millions de dollars pour son troisième trimestre contre une perte de 28 millions de dollars un an plus tôt. Cependant, le groupe enregistre une croissance de son chiffre d'affaires de 21% à 3,17 milliards de dollars.
 
Cette croissance est rendue possible par les récentes acquisitions du groupe informatique. En juin dernier, Sun rachetait SeeBeyond pour 387 millions de dollars ainsi que Storage Technology pour 4,1 milliards de dollars.
 
 "Nous avons fait croître notre activité traditionnelle aux Etats-Unis, dans une grande partie de l'Asie, un peu en Europe", a indiqué l'entreprise à l'annonce de ses résultats, hier.
 
Scott McNealy en a profité pour annoncer, dans la foulée qu'il laissait sa place à son vice-président exécutif Jonathan Schwartz, entré chez Sun en 1996. Les actionnaires lui reprochaient de ne pas avoir réussi à endiguer les pertes et de n'avoir pas procéder à assez de licenciements.
 

 
(Atelier groupe BNP Paribas - 25/04/2006)