Le salon Sun Network, qui se déroule du 16 au 18 septembre à San Francisco, a été l’occasion pour Sun Microsystems de démontrer que ce fabricant de matériel informatique, dont les difficultés ...

Le salon Sun Network, qui se déroule du 16 au 18 septembre à San Francisco, a été l’occasion pour Sun Microsystems de démontrer que ce fabricant de matériel informatique, dont les difficultés financières ne diminuent pas depuis la crise des nouvelles technologies, ne compte pas s’avouer vaincu. Son PDG a affirmé qu’il allait « faire la chasse aux coûts et à la complexité ».

Le groupe américain va donc proposer une nouvelle suite logicielle, appelée Java Enterprise Systems, regroupant l’ensemble de ses logiciels d’infrastructure, dont les serveurs d’applications, les portails, les annuaires de messageries… Si le produit est particulièrement complet, l’originalité du concept réside surtout dans la facturation qui s’élève à 100 dollars par an et par employé, prix comprenant non seulement les licences, mais également les prestations de maintenance, de support et de formation.

Les tarifs de ce type de produit sont en général calculés par rapport au nombre de processeurs, et non sous forme d’un forfait annuel. En plus d’être innovante, cette tarification est particulièrement agressive, Sun souhaitant redevenir attractif sur ce marché très concurrentiel. Le patron du groupe a également annoncé qu’il comptait capter 5 % à 6 % des clients grand public de Microsoft avec sa suite bureautique Java Desktop Systems fonctionnant sous Linux, bien que la réussite de ce projet ne tienne qu’aux accords que l’entreprise pourra contracter avec les grands fabricants de PC.

(Atelier groupe BNP Paribas – 18/09/2003)