Le président de Sun, Jonathan Schwartz, a officiellement annoncé dimanche dernier la mise en place du projet Open Media Commons, qui a pour but d'élaborer une technologie de gestion des droits...

Le président de Sun, Jonathan Schwartz, a officiellement annoncé dimanche dernier la mise en place du projet Open Media Commons, qui a pour but d'élaborer une technologie de gestion des droits électroniques (DRM) basée sur une plateforme Open Source. Ainsi, il espère mettre au point un standard qui permettrait d'harmoniser les systèmes de protection de fichiers soumis au droit d'auteur.

L'argument principal de Sun est que l'actuelle disparité entre les systèmes de gestion de DRM – incompatibles entre eux - pourrait freiner l'activité des secteurs concernés. Jonathan Schwartz a appelé les industriels à rejoindre le projet de Sun et à arrêter de développer leurs propres technologies propriétaires. Tous élaborent leurs produits, et tous souhaitent en faire un standard, mais aucun n'est prêt à renoncer aux droits afférents.

La mise en place d'un projet Open Source permettrait à chacun d'apporter sa pierre à l'édifice, tout en conservant la possibilité d'adapter le résultat à ses besoins.

En gage de bonne volonté, Sun a annoncé le partage de son projet DReaM (DRM everywhere avalaible), qui dispose d'une interface de programmation facilitant le travail des développeurs. Microsoft, Apple et les autres accepteront-ils de renoncer à leurs propres projet pour collaborer à l'entreprise de Sun ?

(Atelier groupe BNP Paribas - 24/08/2005)