Nouveau défi de la robotique, des chercheurs viennent de rendre possible la reconnaissance des humains par les robots. Une fonction qui pourrait aider les secouristes lors des catastrophes.

Grâce à un système de reconnaissance, les robots viennent au secours des humains

À l’université de Guadalajara au Mexique, une équipe de scientifiques menée par le professeur d'ingénierie Nancy Guadalupe Arana Daniel dévoile un système de reconnaissance pour les robots. Désormais ceux-ci seraient capables de distinguer clairement les humains, leur visage, leur voix, leur silhouette quelque soit la position. Un progrès qui ouvre de nouvelles opportunités pour la robotique.

Concrètement, le robot est équipé d’une lumière flash et d’une caméra HD capable de saisir les reliefs. Grâce à un algorithme établi par les chercheurs mexicains, il parvient ensuite à distinguer les débris des humains. Mais les scientifiques sont allés plus loin, ils ont également fait en sorte de rendre le robot contrôlable sans fil et adaptable à tous les types de terrain.

La finalité est donc claire : trouver des victimes au milieu des gravas lors de catastrophes. Ce n’est pas la première fois que des scientifiques misent sur la robotique pour aider les secouristes. L’université de Southampton avait déjà développé un système de coordination pour les robots dans les situation d’urgence dès 2007. Et l’utilisation de robots-hélicoptères dans les zones sinistrées fait son chemin. L’idée d’un robot secouriste qui pourrait atteindre des zones radioactives par exemple avait également conduit à la création d’Atlas par la société Boston Dynamics l’an dernier.

La nouveauté apportée par les ingénieurs mexicains tient en réalité dans la nature de l’aide délivrée par le robot. Ce dernier pourrait atteindre des endroits inaccessibles du fait de sa taille réduite et localiser des victimes prisonnières de débris ce qu’aucun robot n’était encore capable de faire véritablement. Une aide précieuse pour les secouristes donc.

De façon plus anecdotique, le développeur Greg Henderson s’est lancé dans la création d’un skateboard flottant à ras du sol. Une technologie qui peut sembler gadget mais que son créateur voudrait adapter aux immeubles afin qu’ils résistent aux tremblements de terre. On en est encore très loin cela dit et les bâtiments flottants, qui rendrait obsolète le robot de l’université mexicaine, restent pour le moment un idéal de cinéma.

Rédigé par Guillaume Scifo