Un dispositif de sécurité de nouvelle génération invisible? Il semblerait bien puisque des fils conducteurs pourraient être tissés à l'intérieur d'un tissu.

Les systèmes de sécurité se camouflent dans le textile

Des chercheurs du Fraunhofer Institute for Reliability and Microintegration IZM de Berlin* ont développé un dispositif qui permettrait de localiser avec exactitude l'endroit d'une intrusion et serait moins coûteux que d'autres systèmes de détection. La spécificité du système ? Il tient au fait qu'il a peu de chance d'être détecté par les voleurs car il s'incorpore dans des matières textiles comme un rideau ou bien la bâche d'un camion par exemple. Il serait possible de l'utiliser pour protéger des bâtiments, des coffres-forts, des musées et aussi des camions.

Un tissu hautement précis

Le tissu intelligent incorpore une fine bande de fils conducteurs reliée à un microcontrôleur qui détecte les signaux de danger, par exemple lorsque le tissu est coupé et déclenche une alarme au centre de surveillance. Le courant électrique traversant le tissu est faible et ne semble présenter aucun danger pour l'homme. Ce qui rend cette solution particulière, c'est le fait qu'elle indique également le point précis de l'entrée de l'impudent. Le tissage des fils conducteurs dans le tissu permet de connaître l'endroit où il a été coupé au centimètre près. D'autres solutions actuellement sur le marché exigent un système complexe des fibres optiques, qui les rend naturellement plus chères. A la production, ce tissu serait plutôt bon marché car il utilise des matériaux et des composants standards tels que des fils conducteurs et un système d'évaluation de signal simple. Des rames de tissu peuvent être produites à n'importe quelle taille et être adaptées aux besoins du client.

Un dispositif intégrable

Plusieurs applications potentielles, en particulier où il y a un besoin d'assurer la protection au-dessus d'une grande superficie, peuvent être envisagées. Il serait possible d'intégrer le tissu dans des murs de béton et de parpaings, par exemple l'entourage d'une chambre forte de banque. Une autre possibilité est de l'employer comme matériel de support pour des revêtements de sol, en le combinant avec des sondes de pression afin de signaler par une alarme si une personne non autorisée s'est introduite dans une salle. Le textile pourrait être aussi étendu sur les combles d'un toit comme couche supplémentaire ou bien sous les tuiles. A la question de la fiabilité et de la longévité, les chercheurs ont soumis le tissu à une série de tests : forte chaleur dans un four, humidité dans une machine à laver et ce pendant 1000 heures respectivement. Il aurait tenu le choc.

*En collaboration avec le Technische Universität Berlin, ETTLIN Spinnerei und Weberei Produktions GmbH

Rédigé par Claire Cavret
Social Media Manager