De plus en plus de personnes aux États-Unis utilisent une tablette. Selon ces acheteurs, cette dernière est plus pratique que de nombreux autres supports, qu'ils soient numériques ou non.

La tablette définitivement adoptée par les consommateurs américains

En 2011, 12% des consommateurs américains possédaient une tablette. Bien moins, donc, que les 31% de consommateurs estimés par une nouvelle étude menée par OPA, soit 74,1 millions de personnes. L'on attend même une pénétration de 47% en 2013, avec 117,4 millions d'utilisateurs, dont 16% de nouveaux acheteurs. Ils en sont même de plus en plus satisfaits puisque 58% des répondants se disent très satisfaits de leur appareil, auxquels s'ajoutent 32% de satisfaits, contre respectivement 50% et 39% en 2011. Autre différence par rapport à l'année dernière, la tablette change de mains. En effet, l'on observe un rééquilibrage entre hommes et femmes - 49% d'utilisateurs contre 51% d'utilisatrices, soit +4% chez les femmes. Une tendance corrélée par le taux de nouvelles acheteuses de tablettes qui s'élève à 58%. De plus, une forte progression concerne les 35-54 ans avec +8% d'utilisateurs, contre -8% chez les 8-24 ans.

Quels usages ?

Loin de n'être qu'un outil d'appoint, la tablette est véritablement adoptée. Et pour cause, 60% des répondants disent l'utiliser plusieurs fois par jour avec, en moyenne, un temps d'utilisation hebdomadaire de 13,9 heures. Et ce, notamment chez eux, puisque 67% du recours à la tablette se fait à la maison, contre 33% en dehors (15% au travail/à l'école, 14% en voiture/sur le trajet entre le travail et la maison, et 4% pendant le shopping). Ces utilisateurs d'écran tactile s'en servent d'ailleurs principalement pour accéder à du contenu et de l'information (97%) et surtout regarder des vidéos (54%), accéder à internet (49,6%), à leurs e-mails (48,9%), jouer à des jeux (45,2%) ou aller sur les réseaux sociaux (39,3%). Des habitudes prises qui peuvent s'expliquer par l'intérêt suscité par la tablette puisque 71% la préfère au mobile, 59% à l'ordinateur, 58% aux journaux, 53% aux magazines et même 48% aux liseuses. Le tout, sachant que 41% des utilisateurs de tablette préfèrent accéder aux journaux et aux magazines via le web mobile.

Des utilisateurs payeurs

De plus, le téléchargement d'applications est encore en augmentation (93% en 2011, 96 en 2012). Dont un quart d'entre eux ont téléchargé une application payante pendant les douze derniers mois, soit un marché de 1,4 milliards de dollars en 2011, estimé à 2,6 milliards en 2012. Mais surtout, 61% des utilisateurs ont acheté du contenu via leur tablette, principalement écrit (39% de magazines, 35% de livres électroniques et 15% d'abonnements à la presse). Ainsi que du contenu vidéo (26% ont acheté un film). Petite particularité enfin, la majorité des utilisateurs de cet appareil préfèrent être soumis à la publicité pour une application payante (54%) que de payer un peu plus pour ne pas avoir de publicité (19%). Un écart qui se creuse puisqu'ils étaient 40% à préférer la première formule contre 30% pour la seconde en 2011. Ces publicités étant efficaces puisque 38% des utilisateurs ont acheté un produit après en avoir vu au cours des 6 derniers mois (54% chez les acheteurs de contenu), et ils sont 29% à avoir cherché un produit (38%).