Les univers virtuels pourraient intégrer le sens du toucher. Le groupe de chercheurs derrière l'expérimentation espère à terme révolutionner l'expérience du web comme du jeu vidéo...

Les univers virtuels pourraient intégrer le sens du toucher. Le groupe de chercheurs derrière l'expérimentation espère à terme révolutionner l'expérience du web comme du jeu vidéo.    
 
Et si les chercheurs de la Quenn's University de Belfast inventaient le toucher virtuel ? Ils seraient en tout cas en train d'en prendre le chemin. Emmenés par le professeur Alan Marshall, des équipes du département électronique, ingénierie électrique et science informatique de l'université irlandaise débutent un programme de trois ans consacré à l'addition de ce troisième sens à nos pérégrinations virtuelles. Pour l'heure, il n'est effectivement possible que de voir et entendre dans les univers 3D créés artificiellement.
 
La technologie haptique
 
Ces recherches vont se baser sur les technologies dites haptiques, pour mettre en œuvre des interfaces faisant appel au sens du toucher par l'exercice de forces, de vibrations et de mouvements en direction d'un utilisateur. Cette mécanique est appliquée pour la création d'objets virtuels autorisant le contact physique, objets notamment destinés à figurer dans des environnements virtuels haptiques.
 
A l'heure actuelle, les appareils aux fonctions haptiques ne sont appliqués qu'à des systèmes isolés. Appuyé par le britannique BT, l'américain Immersion, et le canadien HandshakeVR, le groupe de recherche vise le développement d'un réseau d'appareils haptiques pour la création d'environnements perceptibles au toucher.
La possibilité de faire interagir des personnes distantes dans un même univers "palpable" est également en vue.
 
Le toucher pour révolutionner l'expérience du numérique
 
Encore faudra-t-il contourné les limites imposées par le web telles que la variabilité de la bande passante ou les délais de transmissions. Une problématique sur laquelle devraient également se pencher les chercheurs. "Si nous entrons dans une seconde ère de l'Internet, le réseau devrait pouvoir prendre en charge des communications multimodales incluant l'utilisation de nouveaux sens", a déclaré le professeur Marshall. Et d'ajouter, "prenez la Nintendo Wii. Elle a déjà révolutionné l'expérience de jeu sans pour autant permettre de nouvelles sensations liées au toucher. Imaginez ce qu'il pourrait en être si nous pouvions nous mettre dans la peau de Roger Federer et sentir chaque impact de service, en temps réel".
(Atelier groupe BNP Paribas - 30/08/2007)