Le comportement humain est trop aléatoire pour être appréhendé précisément par des logiciels de contextualisation. Toutefois, il est possible de contourner le problème en recourant à un système manuel de mots-clés.

Tags : pour comprendre le contexte, l'humain reste nécessaire

Bon nombre d'applications permettent d'identifier automatiquement le contexte dans lequel se trouve l'utilisateur (tag de photos...). Mais cette identification reste parcellaire et souvent imprécise, du fait de la difficulté à identifier l'activité de l'utilisateur en question. Du coup, Matthias Böhmer, Antonio Kruger (chercheurs au centre allemand de recherche pour l'Intelligence Artificielle), et Gernot Bauer, proposent de revenir aux sources : soit de faire appel aux internautes pour affiner le contexte. "Rien n'est plus efficace que de collecter l'information à sa source, soit, dans le cas présent, à partir du consommateur", notent-ils dans leurs travaux de recherche.

Pour une même situation, deux utilisateurs useront des mêmes mots-clés

En effet, selon eux, des personnes ayant les mêmes motivations auront tendance à rédiger les mêmes mots-clés. Voilà ce dont ils se sont rendus compte en étudiant les types de "context tags" qu'étaient amenés à rédiger les utilisateurs en fonction de leur situation. A l'inverse, des contextes bien distincts mèneront plutôt vers une indexation spécifique. Au final, la folksonomie des différents utilisateurs semble se recouper assez largement. D'un point de vue pratique, ce résultat a ouvert la voie au développement d'une application très simple, mais à la précision remarquable.

Une application test, visant à démontrer les potentialités du principe

Ainsi, en les situant sur une carte interactive, les utilisateurs peuvent proposer divers services (café, cordonnerie...), tout en y associant des mots-clés spécifiques. Comme l'a démontré l'étude, un utilisateur à la recherche d'un service particulier aura tendance à effectuer sa recherche en usant des mêmes mots que le fournisseur du service. L'ambiguïté potentielle sera de fait levée, et sa recherche s'en retrouvera grandement facilitée. Pour les chercheurs, cette application n'est qu'un simple aperçu des possibilités offertes par ce mode de contextualisation, qui se veut évolutif et adapté à tout consommateur.