D'ici à 2015, avec le vieillissement de la population européenne, le marché des systèmes d'aide à la personne a de fortes chances de connaître une belle progression. Cela, si les problèmes d'investissements sont dépassés.

Les technologies d'assistance en pleine expansion

Le vieillissement annoncé de la population européenne amène les services de santé et les acteurs publics à s’intéresser de près aux technologies d’assistance. Ce qui a pour conséquence de renforcer ce marché en Europe, constate Frost & Sullivan dans une étude. Selon les chiffres du rapport, le secteur des technologies d’aide à la personne a généré un montant de plus de 150 millions de dollars en 2009, et devrait, si l’on en croit les prévisions des analystes, dépasser les 525 millions en 2015. Une progression sensible directement liée au facteur démographique, selon les auteurs du rapport.

Une demande croissante

"L’augmentation rapide du nombre de personnes âgées en Europe renforce le besoin d’une assistance continue", note Somsainathan Kamalasekar, responsable de l’étude chez Frost & Sullivan. Et d’ajouter : "les gouvernements vont chercher à fournir les infrastructures appropriées pour réduire les coûts de santé que ces besoins vont représenter". La compétition entre les acteurs de ce secteur s’accentue d’ores et déjà, ce qui amène chacun d’entre eux à élargir leur offre et leur spectre géographique.

Le défi de l’investissement

La difficulté principale étant les coûts d’investissement pour un secteur prometteur mais encore en devenir. D’autant que le contexte économique récent n’était pas des plus propices, selon le responsable. "Par ailleurs, la question sensible de la confidentialité des données a causé problème à certains utilisateurs, réticents à adopter de telles technologies", poursuit-il. Aussi, le développement de technologies accessibles et la compréhension des besoins des clients sont des éléments déterminants pour la progression de ce marché.