Le cabinet d'analyse ABI Research estime que les téléphones mobiles wi-fi vont arriver en force et que le protocole SIP deviendra le standard des communications multimédias...

Le cabinet d'analyse ABI Research estime que les téléphones mobiles wi-fi vont arriver en force et que le protocole SIP deviendra le standard des communications multimédias.
 
La convergence a de beaux jours devant elle. Ainsi, l'UMA (Unlicensed Mobile Access), une technologie qui permet d'utiliser des téléphones mobiles sur des réseaux cellulaires et WiFi devrait attirer 65 millions de souscripteurs en 2012, annonce ABI Research. Selon le cabinet, cet engouement s'explique par le retard de croissance et de développement de solutions concurrentes comme le protocole SIP (Session Initiation Protocol). "Jusqu'à il y a peu, les partisans de solutions de convergence fixe-mobile soulignaient souvent le fait que l'UMA n'était utilisable qu'avec la 2G", explique Philip Solis, analyste chez ABI Research, qui ajoute: "Mais il est compatible depuis peu avec des combinés et services 3G, offrant par là même une autre solution de haut-débit mobile viable pour un certain temps".
 
 SIP, la norme du secteur des télécom
 
Malgré son retard, tout n'est pas perdu pour le SIP, bien au contraire. Les services basés sur ce protocole devraient devenir d'ici 2012 la norme du secteur des télécoms pour les communications multimédias. A cette date, la moitié du nombre total de clients d'un service télécom aura recours à au moins un service basé sur SIP. Cette croissance devrait générer 150 milliards de dollars chaque année et des dépenses de plus de 10 milliards de dollars pour bâtir des infrastructures. "La route vers le tout-IP est compliquée: la migration de services existants vers des réseaux IP tout en les préservant jusqu'à ce qu'ils soient devenus inutiles n'est pas un processus simple", explique Ian Cox, analyste pour ABI Research.
 
Internet, mail deviennent des services de base
 
Et d'ajouter: "L'utilisation du protocole SIP fait de la téléphonie une nouvelle application web, qui peut être intégrée au milieu d'autres services Internet. Cela permet aux fournisseurs de services de mettre en place des services convergents voix et multimédia". D'ici 2012, ce ne sont pas moins de 1,2 milliard d'utilisateurs de la VoIP qui sont attendus. La plupart devrait d'ailleurs souscrire à plusieurs offres de partage de vidéos et de messages. Des services comme l'accès à Internet, à ses emails, à des listes de contacts et l'appel des correspondants en un seul clic devraient devenir des services de base et seront inclus dans les offres d'accès à l'Internet haut-débit.
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 05/07/2007)