Utiliser un écran en matériau photoréfractif permet de rafraîchir l'image projetée en 3D toutes les deux secondes. Et donc de proposer des échanges en quasi temps réel.

La téléconférence en holographie gagne en précision

L’université de l’Arizona a développé un système holographique - qui permet de reproduire à distance une scène en trois dimensions - offrant des images 3D en haute résolution. "Jusqu’à présent, les solutions holographiques étaient limitées, car les mises à jour nécessaires pour créer l’illusion manquaient de régularité", expliquent les scientifiques. Les chercheurs utilisent cette fois un écran en matériau photoréfractif, capable de rafraîchir l’image toute les deux secondes, soit une vitesse proche du temps réel. Ce qui est plus propice aux échanges, dans des contextes de téléprésence pour des sessions de travail, par exemple. En pratique, une personne est filmée dans une pièce sous tous les angles, par plusieurs dizaines de caméras.

Un écran photoréfractif

"Plus le nombre de caméras est élevé, plus l’image de l’objet ou de la personne filmée sera réaliste", précisent les scientifiques. Ces images sont ensuite encodées, et transférées via une connexion très haut débit – par fibre optique – dans un autre lieu, où elles sont projetées sur l’écran photoréfractif. Un système de laser projette en effet des pixels en trois dimensions - aussi baptisés "hogel" - sur la surface conçue en matériau polymère. Matériau fait de micromolécules, adapté à ce type d’application. L’image de l’individu apparaît alors au milieu de la pièce, comme s’il était vraiment dans la salle.

Rendre plus conviviales les sessions de travail

Le prototype utilisé par les scientifiques est un écran de 10 pouces (25 centimètres), mais les chercheurs soulignent que des tests ont déjà été effectués sur des écrans de 17 pouces (plus de 40 centimètres) avec succès. Pour mémoire, la société britannique Musion proposait déjà un système de téléprésence holographique. Pour rendre plus conviviales les sessions de travail à distance, celui-ci crée l’illusion en affichant une image réaliste de la personne filmée, à travers un film en polyester étiré transparent, incliné à 45° du sol.