La toile deviendrait-elle le concurrent le plus féroce des entreprises de télévision classique ? C'est ce que nous donne à penser une étude du cabinet Informa Telecoms et Media selon laquelle le...

La toile deviendrait-elle le concurrent le plus féroce des entreprises de télévision classique ? C'est ce que nous donne à penser une étude du cabinet Informa Telecoms et Media selon laquelle le nombre de souscripteurs (actuellement 2.7 millions) pourrait être multiplié par dix d'ici cinq ans. La pénétration actuelle de la télévision par Internet étant aujourd'hui très faible, ce chiffre impressionnant doit être relativisé.

Avec l'augmentation des bandes passantes, la compression visuelle numérique peut être améliorée, augmentant ainsi la qualité. Les fournisseurs d'accès à Internet seront donc de plus en plus enclins à proposer ce service.

La technique devrait ainsi se généraliser. Cela signifie-t-il la mort des écrans de télévision ? Certainement pas. Les consommateurs ne sont pas habitués à regarder la télévision sur leur PC. On les comprend, ils préfèrent les grands écrans haute définition qui sont maintenant en vente. En revanche, ils peuvent aisément connecter leur écran au PC. Et regarder ainsi la télévision sur Internet via un écran de haute qualité.

Toujours d'après l'étude publiée, la Chine deviendrait le plus grand fan de ce type de technologie avec 4,9 millions de souscripteurs alors que la France dominerait le marché européen avec 2.2 millions de souscripteurs d'ici 2010.

L'Internet protocol television (IPTV) qui désigne les transferts de flux télévisuels à travers un réseau Internet pourrait dégager des bénéfices de 10 milliards de dollars.

(Atelier groupe BNP Paribas - 07/09/2005)