Avec la construction de sa méga-usine prévue pour 2017, Tesla réinvente la façon de concevoir des voitures mais aussi les automobiles en elles-mêmes.

La presse technologique a été invité hier à Los Angeles à l’évènement organisé par Tesla, qui va certainement dévoiler son nouveau modèle « D », annoncé par Elon Musk quelques heures plus tôt. Il est possible que Tesla dévoile un nouveau modèle S lors de cette conférence, qui sera beaucoup plus puissant que celui disponible sur le marché actuellement. 

Créée en 2003, Tesla produit des voitures électriques haut de gamme qui ont révolutionné le marché de l’automobile grâce à des voitures à la pointe de la technologie (connectivité, puissance, source d’énergie…). Le modèle S correspond au modèle berline, qui est déjà une descente de gamme par rapport à son premier modèle la Roadster. 

Via son compte twitter, Elon musk a en effet annoncé qu’il était « temps d’annoncer le modèle D et quelque chose d’autre » : 

Un modèle S amélioré ? Possible, quand on sait que Tesla planifie de créer une « supercar », que ce soit en améliorant les modèles précédents ou en expérimentant les « self-driving car ». 

En effet, Tesla promet que d’ici 1 an, elle sera capable de produire une voiture sans conducteur. Elon Musk déclare qu’une voiture Tesla pourra être « sur pilote automatique 90% du temps », même si ces voitures ne seront commercialisées d’ici 5 ans. Mais la compétition fait rage : Google reste le plus avancé car pionnier du mouvement, et les constructeurs historiques (Chrysler ou Ford) réinvestissent le Michigan, terre automobile originelle. 

Le « something else » pourrait aussi bien faire référence à la volonté d’Elon Musk de rendre ses voitures grand public (pour l’instant destinées à une niche car très haut de gamme). Etant entré sur le marché de l’automobile, il a l’intention de populariser ses voitures électriques grâce à la construction de sa GigaFactory

Actuellement en construction, ce projet pharaonique dédié à la production de batteries va permettre à la marque de mettre à partir de 2017 500 000 voitures sur le marché tous les ans. L’usine étant alimentée par un parc solaire et éolien, Elon Musk compte réduire les coûts de production de 30% afin de sortir modèle plus « abordable ». 

Basée dans le Nevada et employant environ 6500 personnes, ce projet contraint la marque à s’endetter de 2 milliards de dollars, mais représente une opportunité de taille pour Tesla qui est déjà valorisée à 28 milliards de dollars.

 

Rédigé par Arthur de Villemandy