A l’heure où la télévision connectée a le vent en poupe apparaît une application IPad qui transforme tout un chacun en producteur potentiel de vidéos multimédia et interactives.

Touchcast mise sur du contenu vidéo augmenté par le web

Lors du dernier discours du président Obama sur l’Etat de l’Union à la télévision, le site de la Maison Blanche avait diffusé en temps réel cet évènement via une vidéo enrichie de graphiques, de statistiques et de tweets en guise d’arguments. Cette expérience indiqueraitelle ce à quoi ressemble l’avenir de la vidéo en ligne ? Si on s’en tient à la sortie récente d’une application d’Ipad, baptisée Touchcast, la réponse est oui. En effet, celle-ci permet non seulement à un utilisateur lambda de visionner et d’interagir avec des vidéos aux contenus multimédia mais mieux encore, d’en créer facilement.

Quand les vidéos ne sont plus que des vidéos

Comme son nom indique, l’outil consiste en deux volets, le plus intéressant étant le volet dédié à la production (Cast). A partir de l’IPad et la caméra intégrée, un utilisateur filme dans un premier temps les images. Des outils, dits «vApps» sont ensuite à disposition pour superposer des textes, des pages web, des vidéos, des cartes, des tweets, des photos, etc par-dessus l’image originale. La taille et la position de ces contenus intégrés sont modifiables à l’envi, et ce, tactilement. Dans un dernier temps, bonne nouvelle pour les développeurs: le catalogue de vApps reste entièrement ouvert à la création et personnalisation des vApps existantes. Le deuxième volet, lui, étant tactile (Touch), la plateforme se veut sociale: tout utilisateur a la possibilité d’explorer, chercher, enregistrer et interagir avec et parmi les productions des autres membres.

Peut-on combiner modes actif et passif?

«Si Internet a jusqu’à présent révolutionné la manière dont les vidéos sont distribuées, il n’a pas changé la façon dont elles sont produites», analyse Erick Schonfeld, co-fondateur de Touchcast et ancien rédacteur en chef de TechCrunch. Et d’ajouter, «Elles sont toujours statiques et ne semblent pas se fondre dans le paysage interactif d’Internet». Plusieurs études ont démontré que les utilisateurs ont maintenant tendance à utiliser leurs appareils portables (smartphones ou tablettes) tout en laissant la télévision allumée pendant les soirées. D’où la nécessité pour l’équipe de Touchcast de combiner expériences du premier écran avec celles du deuxième, en attendant l’arrivée d’une véritable révolution.

Rédigé par Ruolin Yang
Journaliste