Face à la multiplication des écrans, les internautes français et allemands adoptent des usages qui diffèrent quelque peu. ComScore a voulu saisir ces disparités.

Tout-mobile contre multi-écrans, le match France/Allemagne

Additionnées, les populations digitales française et allemande représentent plus de 100 millions de personnes. Parmi elles, bon nombre étaient devant leur(s) écran(s) lors du match France/Allemagne de la coupe du monde en juillet 2014. Le cabinet d’analyse comScore a alors voulu refaire le match côté digital. Via leur plateforme de mesure d’audience, les analystes ont tenté de comprendre les disparités d’usage entre les deux pays.

Ils soulèvent alors un premier contraste : les Allemands passent plus de temps sur plus d’écrans quand les Français passent moins de temps sur un seul type d’écran. 59 % des internautes à l’est du Rhin utilisent plusieurs écrans, du PC au smartphone en passant par la tablette. Constat quelque peu surprenant : dans les deux pays, les femmes internautes sont plus nombreuses à être multi-écrans que les hommes. Le chiffre atteint 62 % des Allemandes entre 15 et 24 ans contre 49 % des Français de la même tranche d’âge.

De son côté, la France est à l’avant-garde du tout-mobile. Le chiffre reste très bas (6 % des internautes) mais face aux 2 %  d’Allemands, les utilisateurs français entièrement mobiles semblent plus nombreux. Les usages diffèrent donc sur les appareils utilisés ou plus précisément sur leur nombre avec une répartition allemande entre plusieurs écrans et une concentration soit sur PC soit sur smartphone en France.

Conséquence peut-être de cette répartition, le temps passé sur le web est plus important côté allemand : plus de 30 heures par mois et par utilisateur en moyenne. C’est 2 heures de moins qu’en France. Malgré tout ces disparités restent assez minimes et la tendance générale montre une diminution du tout-PC en faveur des autres supports.

Rédigé par Guillaume Scifo