Les adeptes de l'école buissonnière ne pourront peut-être plus jamais pratiquer leur activité favorite sans être inquiétés. De plus en plus, les...

Les adeptes de l'école buissonnière ne pourront peut-être plus jamais pratiquer leur activité favorite sans être inquiétés. De plus en plus, les nouvelles technologies sont utilisées pour prévenir l'absentéisme dans les écoles. Certains établissements utilisent déjà le SMS pour avertir les parents d'élèves que leurs enfants ne se sont pas présentés en classe.

Aujourd'hui, cet usage récent tend à s'industrialiser , si l'on en croit le quotidien belge Le Soir. Dans son édition du 16 février, le journal présente un nouveau système, développé par une société néerlandaise et qui sera prochainement lancé sur le marché belge.

Il s'agit d'un logiciel qui permettra d'envoyer directement aux parents des SMS après l'appel effectué par le professeur à chaque début de cours. Si un enfant est absent, et que son nom est donc coché par l'enseignant dans l'application qui aura été mise à sa disposition, ses parents recevront automatiquement un message texte pour les prévenir...

L'avantage, pour les établissements qui implémenteront le système ? Une communication en temps réel avec les parents d'élèves. Mais aussi le coût de l'application, que la société distributrice propose au prix d' un euro par élève et par an . A cela il faut ajouter le coût de chaque SMS envoyé, de l'ordre de 14 centimes d'euro.

En Belgique, les associations de parents d'élève semblent assez partagées quant au bien-fondé d'un tel système. Si certaines louent l'efficacité de l'application et la plus grande sécurité de leurs enfants, d'autres souhaiteraient que son implémentation soit décidée par les pouvoirs publics, et non par les directeurs d'écoles au cas par cas.

(Atelier groupe BNP Paribas - 18/02/2005)