Open innovation, assistant robot pour tous, exosquelette, « uberisation » de la livraison…

L’Atelier a sélectionné quatre startup parmi les trente lauréats de cette édition 2015 du Tremplin Entreprises, organisé par le Sénat et l’Essec.

Yoomap

Yoomap développe un logiciel permettant d’accompagner les grands groupes dans leurs projets d’open innovation. Le but n’est pas de sourcer des jeunes entreprises mais de se concentrer sur la partie transformation et de convertir les bonnes idées en projets innovants. La startup propose les outils nécessaires pour réaliser cela, à laquelle s’ajoute une partie conseil pour assurer la bonne appropriation.

Pour en savoir plus, écouter l’interview de deux des trois fondateurs, Mathieu Lafaye et Samuel Nakache.

Deliver.ee

La startup veut simplifier la dernière couche de service entre le client et un commerçant : la livraison. Elle propose une offre de transport aux commerçants, constituée d’une flotte de livreurs indépendants et localisés. L’intérêt : pour le commerçant permettre à ses clients de profiter d’une livraison quasi instantanée, et pour le consommateur d’être livré dans les heures qui suivent l’achat.

Ecoutez l’interview de Romain Libeau, son fondateur.

Blue Frog Robotics

Blue Frog Robotics a développé un robot à prix accessible – 500 euros - et dont la tête pensante est composée d’une tablette. Celui-ci, destiné à tous les publics, vise autant à divertir, informer, que surveiller son domicile ou effectuer des actions liées à la domotique. Le tout se gère via un système d’applications. Pour multiplier le nombre de ces dernières, les fondateurs proposent d’ailleurs une API aux développeurs.

Plus d’informations avec Jean-Michel Mourier, R&D Engineer.

Wandercraft

Dans la lignée des projets d’exosquelette permettant de redonner de la mobilité à des personnes en situation de handicap ; Wandercraft travaille sur une structure motorisée pour paraplégiques qui donne la possibilité de se diriger en bougeant simplement le buste. Et non pas en se reposant sur des béquilles ou en utilisant un joystick. Une approche définie comme étant de la marche dynamique, et qui s’apparente à la manipulation d’un Segway. La mise sur le marché est prévue pour dans deux ans.

Entretien avec Alexandra Rehbinder, responsable développement.

Rédigé par Mathilde Cristiani
Head of Media