D'un marché des contenus pour mobiles - trusté à 71 % par les services de personnalisation - de 3,3 milliards d'euros en 2005, nous pourrions selon le cabinet Jupiter Research passer à un chiffre...

D'un marché des contenus pour mobiles - trusté à 71 % par les services de personnalisation - de 3,3 milliards d'euros en 2005, nous pourrions selon le cabinet Jupiter Research passer à un chiffre d'affaires de 9,1 milliards d'euros en 2010, dans lequel les services d'information et de divertissement auront pris le dessus.
 
La concurrence sera féroce entre opérateurs de téléphonie mobile et purs fournisseurs de contenus : elle devrait aboutir à une baisse généralisée des prix et un affaiblissement des marges. A l'heure actuelle, 55 % des contenus mobiles sont déjà vendus en dehors des portails d'opérateurs, par des fournisseurs indépendants, estime Jupiter Research. Le prix, principal obstacle pour 60 % des personnes interrogées par le cabinet, devrait donc être le principal argument des différents protagonistes.
 
Et de nouveaux entrants devraient faire leur apparition sur ce secteur qui, de 3,3 milliards d'euros, pourrait passer à plus de 9,1 milliards d'euros d'ici 2010, particulièrement dans le domaine de l'information et du divertissement.
 
En effet, si à l'heure actuelle, les contenus dédiés à la personnalisation des mobiles représentent 71 % des revenus du marché (2,2 milliards d'euros), en 2010, ils pourraient ne plus compter que pour 41 %, soit tout de même 3,7 milliards d'euros.
 
(Atelier groupe BNP Paribas - 02/02/2006)