La start-up américaine True Link lève 3,6 millions de dollars pour développer une approche digitale de la gestion du patrimoine des seniors.

True Link aide les seniors à s'autonomiser financièrement

Aux États-Unis, « les plus de 59 ans détiennent la moitié de la richesse du pays », expliquait Kai Stinchkombe, CEO et co-fondateur de la start-up True Link dans un récent communiqué de presse. Un trésor mal gardé selon un rapport de la Maison Blanche qui estime qu’en 2015, 17 milliards de dollars se seraient échappés des mains des retraités américains pour cause de mauvais conseils financiers.

True Link, start-up repérée par L’Atelier en 2013, s’attaque alors au marché avec une plateforme en ligne d’aide à l’investissement spécialement conçue pour les besoins des seniors. À côté de cette solution digitale gratuite, sorte de robot - conseiller, True Link propose un service de conseil bancaire personnalisé, cette fois-ci assuré par des humains et payant. « Pour garantir la neutralité de nos conseillers, nous ne rémunérons pas nos employés sur la base d’une commission, en fonction de la vente de produits financiers ou d’une façon qui pourrait générer des conflits d’intérêt et biaiser leurs conseils », détaille le CEO de True Link.

La jeune pousse vient d’achever un tour de table à hauteur de 3,6 millions de dollars pour accompagner le lancement de ce nouveau service. Rappelons que True Link a débuté son activité avec un produit financier à destination des moins jeunes, une carte bancaire prépayée et personnalisable, ayant pour but de favoriser l’autonomie des personnes âgées.

Rédigé par Pauline Canteneur