Jeudi 26/10/00 – New York aux aurores... Journée d'hier des plus intéressantes avec l'ouverture du Fall Internet (1.000 exposants ! - et non 800 comme indiqué précédemment) que nous avons visité l'...

Jeudi 26/10/00 – New York aux aurores... Journée d'hier des plus intéressantes avec l'ouverture du Fall Internet (1.000 exposants ! - et non 800 comme indiqué précédemment) que nous avons visité l'après-midi. Quatre exposés le matin : Ph Coste du PEE de San Francisco (état de la Netéconomie), Sightsound (Scott Sander - téléchargement de film), USi (David Walden - leader de l'ASP), election.com (Joe Mohen - tout type d'»lection on line). Debriefing le soir ou Daniel Kaplan nous a fait un résumé des conférences du Fall Internet, et ou chacun a évoqué le ou les stands qu'il a trouvé intéressant... Quelques impressions générales... 1/ 2000 semble une année de "consolidation" de la netéconomie. Les "empereurs" (grandes sociétés traditionnelles) sont de retour. Elles s'y mettent sous la poussée des "barbares" (les start-ups) qui après le mini-krach du Nasdaq sont moins menaçantes.... Un stand "cimetière" présentait d'ailleurs au show quelques pierres tombales de start-ups mortes au champ d'honneur....On sent maintenant que les actionnaires de start-ups demandent des résultats. Bref on observe une maturation des "modèles d'affaires" dans le B2C, et bientôt dans le B2B (environ 1.500 marketplaces aux US). 2/ L'Europe rattrape son retard, mais les USA restent sans conteste le moteur. L'Internet est devenu en 5 ans un phénomène de masse dans le pays. 3/ Beaucoup moins de contenus, et beaucoup plus de services. Cela ressort très nettement du show et de nos exposés du matin. Par exemple, CityBank présentait sur son stand myciti : services d'aggrégation (avec le logiciel de Yodlee) qui permet de consulter ses comptes que l'on peut avoir dans toutes les banques/traders, etc... (il suffit de donner ses codes d'accès). 4/ Pour les stands qui m'ont intéressé : Real Networks qui par ailleurs présentait du streaming video grand écran qualité VHS avec un débit de 400 kilos seulement (il y a un an il fallait 1,5 méga - comme quoi il y a encore beaucoup à faire dans les algorithmes de compression). Une jeep rouge à l'entrée du show montrait ce que l'on pouvait faire en Real audio (appareil de radio, lecteur de cassettes/CD remplacés par un PC avec Real Audio et une connexion sans fil)...