Si les réseaux sociaux peuvent représenter une source d'informations utiles en cas d'accident, encore faut-il que les publications soient triées pour être exploitées par les services d'urgence.

S'il y a deux ans, les réseaux sociaux étaient déjà perçus par leurs utilisateurs comme un moyen sur de signaler un accident et d'obtenir de l'aide, cela pourrait maintenant devenir un outil pertinent pour les services d'urgence eux-mêmes. C'est en tout cas ce sur quoi porte l'étude menée par l'université de technologie de Delft (Pays-Bas), l'organisation des Pays-Bas pour les recherches scientifiques appliquées, la TNO et les chercheurs du projet CrowdSense qui visent à améliorer la sécurité publique grâce à la technologie d'extraction des données web. Ceux-ci ont en effet créé Twitcident, un site d'informations s'adressant directement aux services d'urgence sur lequel sont publiés les tweets les plus fiables en cas d'accident.

Trier les données pour trouver LE tweet

Pour cela, les chercheurs ont choisi de combiner des technologies d'analyses sémantiques et l'exploitation traditionnelle de données. Le but était de mettre au point des solutions évolutives, capables de répondre aux problèmes de filtrage des informations sur les réseaux sociaux. Ils ont ainsi développé GeniUS, une bibliothèque qui classe par thèmes génériques les termes utilisés par les utilisateurs sur les réseaux sociaux, qui exploite la technologie Linked Open Data, qui lie ces fameux thèmes génériques les uns avec les autres. De là est né l'outil de recherche Twinder (pour Twitter et Finder) capable de séparer les données insignifiantes de celles intéressantes, et d'estimer la pertinence des messages Twitter avec une plus grande précision en fonction des champs sémantiques employés. Celui-ci s'appuie par ailleurs sur trois autres éléments qui réaffirment la pertinence d'un tweet qui sont la popularité, la persistance dans le temps et la généralité affirmée par celui-ci.

Un outil utile à tous

Cet outil met donc en valeur les données dont Twitcident a besoin pour aider les services d'urgences. Par exemple, lorsqu'un feu se déclare dans une ville, les services d'urgence utilisateurs de Twitcident, aidé de leurs outils informatiques, peuvent isoler un tweet qui correspond à leurs critères de recherche (villes ou autre) et suivre en temps réel l'évolution de cet incident afin d'intervenir au mieux. Toutefois, cette technologie ne s'adresserait pas uniquement aux services d'urgence. En effet, l'amélioration de l'analyse de la sémantique (autrement dit du sens des mots) sur Twitter, en exploitant par exemple les liens affichés dans les tweet, pourrait également à ses utilisateurs de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent.

 

Rédigé par Kathleen Comte
Journaliste