semestriel. Au 1er semestre de son exercice fiscal 2001/2002 clos le 30 septembre 2001, Ubi Soft a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 113,4 millions d’euros, en hausse de 72 % par rapport ...

semestriel. Au 1er semestre de son exercice fiscal 2001/2002 clos le 30 septembre 2001, Ubi Soft a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 113,4 millions d’euros, en hausse de 72 % par rapport au 1er semestre 2000/2001. Le chiffre d’affaires progresse de 7 % à périmètre constant. Le chiffre d’affaires du 1er semestre tient compte des acquisitions de 3D Planet en Italie, Sinister Games et Red Storm aux Etats-Unis, consolidées à partir du 1er octobre 2000, Blue Byte en Allemagne consolidée à partir du 6 février 2001 et les actifs de la division Entertainment de TLC aux Etats-Unis, consolidée à partir du 13 mars 2001 et de l’arrêt de l’activité de distribution de hardware, hors Italie. Au 1er semestre, Ubi Soft a sorti 46 nouveaux titres, contre 40 au 1er semestre de l’exercice précédent. Les jeux pour PC ont généré 50 % des ventes, ceux pour la Game Boy Advance 21 %. La zone Amérique du Nord génère 40 % du chiffre d’affaires global, contre 21 % l’an passé. La zone Europe représente 55 % du chiffre d’affaires du groupe, répartis notamment entre la France (18 %), l’Allemagne (9 %) et la Grande-Bretagne (11 %). La stratégie de distribution dans la zone Asie-Pacifique constituant 5 % du chiffre d’affaires, affiche aussi une activité en forte amélioration. Les ventes sur cette zone progressent de 82 %. Malgré un environnement économique perturbé par les récents évènements, l’activité du secteur des jeux vidéos reste dynamique, grâce notamment à la croissance rapide du parc des consoles nouvelle génération. Ubi Soft prévoit de lancer plus de 100 nouveaux jeux d’ici mars 2002, dont 61 au 3ème trimestre (octobre-décembre). Ils seront répartis sur toutes les plates-formes et couvriront tous les genres. Le groupe aura enrichi son catalogue de 160 titres supplémentaires à la fin de son exercice fiscal, dont 30 sur PlayStation 2, 5 sur GameCube et 30 sur Game Boy Advance. Le groupe confirme ses objectifs pour l’exercice 2001/2002: croissance de 35 à 40 % de son chiffre d’affaires, marge nette comprise entre 4 et 5 %. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 14/11/2001)