Les internautes craignent encore souvent pour la sécurité et la confidentialité de leurs données personnelles et bancaires s'ils remplissent leur déclaration sur un simple PC de bureau.

US: les contribuables encore frileux à déclarer leurs revenus sur le Net

Près de la moitié des Américains considère que le niveau de sécurité censé protéger les informations privées et financières qu'ils transmettent lors de leurs déclarations fiscales sur Internet n’est pas suffisant, explique une étude commandée par Taxsoftware. Principale source d'inquiétude selon cette dernière, le niveau de sécurité et de préservation de ses données privées dépend des appareils informatiques utilisés pour effectuer ces déclarations. Or le problème, c'est que quasiment 50 % des personnes interrogées expliquent ne pas faire confiance à un simple ordinateur de bureau. Ou se montrent totalement réfractaires à l'idée de passer par la voie informatique pour remplir une déclaration.  

Des doutes qui perdurent…

En revanche, pour ceux qui utilisent volontiers le web pour faire leurs déclarations, quatre sur dix sont sensibles à l’utilisation de leur ordinateur portable et de leur smartphone. Plus de 40 % optent plutôt pour l’utilisation d’un PDA ou d’un iPad. "Les Américains ont plus confiance dans l’iPad pour effectuer ce type d’actions, et de manière générale, ils se sentent de plus en plus à l’aise pour déclarer leurs revenus sur Internet",explique Mickey Macedo, responsable de l’étude.

…malgré une sensible amélioration

Pour rappel, dans une précédente étude réalisée en 2007, deux tiers des adultes considéraient que leurs informations personnelles et financières n’étaient pas protégées ni sécurisées lorsqu’ils effectuaient leur déclaration sur Internet. En 2011, l’étude a été conduite auprès de 1000 personnes de plus de 18 ans sur le territoire Américain par Synovate, un groupe de sondage privé consacré aux grandes entreprises. A noter que l'enquête est à prendre pour ce qu'elle est : soit commandée par un service de déclarations de revenus en ligne qui a lancé la première application de déclaration fiscales et fédérales sur iPad en janvier dernier.