D'ici 2015, les revenus générés par les contenus mobiles seront de plus en plus conséquents. Cela ouvre un champ d'opportunités pour les opérateurs, qui gagneront à lancer leur propre magasin d'applications.

US : croissance en vue pour le marché des applications mobiles

La croissance du marché des applications et des contenus mobiles aux Etats-Unis sera continue dans les cinq années à venir, prévoit Juniper Research. Selon les prédictions de l'institut de recherche, les revenus générés dans ce secteur atteindront en 2015 près de dix milliards de dollars, à comparer aux quatre milliards générés en 2009. Pour les analystes, cela constitue une occasion en or pour les opérateurs, qui ont tout à gagner à développer leur propre magasin d'applications, sur le modèle de celui d'Apple ou de Google. En effet, Verizon compte à lui seul plus de 85 millions d'utilisateurs, rappellent les consultants. Soit dix fois plus que le nombre total de possesseurs d'iPhone aux Etats-Unis.

Le réseau 4G LTE bientôt déployé

Et seule une infime partie se rend aujourd'hui de façon régulière sur la plate-forme de l'opérateur. Un manque à gagner, que les acteurs de ce secteur ont tout intérêt à combler au plus vite, selon les analystes. Ces derniers s'attendent à ce que les fournisseurs d'infrastructures déploient parallèlement le réseau 4G LTE sur l'ensemble du territoire américain dans les années à venir, ce qui renforcera leur position sur le marché. "Les fournisseurs comprennent parfaitement ce que veulent les développeurs : la possibilité d'éditer leurs applications sur une variété de plates-formes", note Daniel Ashdown, auteur de l'étude.

Des contenus mieux établis

"Cela rendrait leurs applications bien plus accessibles aux utilisateurs", spécifie le responsable. Dans le détail, tous les contenus ne suscitent pas le même engouement de la part des mobinautes, selon le rapport. Certains, comme les sonneries mobiles, continuent de décliner. D'autres prennent en revanche une place de plus en plus prépondérante, et de plus en plus établie : comme les jeux mobiles, les contenus générés par les utilisateurs, ou encore l'information divertissante ("infotainment"). Autre point important : les opérateurs de téléphonie mobile vont, selon les analystes, abandonner peu à peu le modèle "illimité" pour tendre vers des offres plus adaptables.