Pannes techniques, problèmes d'incompatibilité... Une majorité de mobinautes dit rencontrer des problèmes au quotidien avec son appareil, sans savoir à qui les attribuer. Pour se plaindre, elle investit les réseaux sociaux.

Près de 60 % des utilisateurs de smartphone ne sont pas satisfaits des performances globales de leur appareil, indique une étude de la société américaine Fanfare. Les navigateurs Internet, les médias en streaming et les réseaux sociaux sont les applications mobiles qui causent le plus de problèmes. Problèmes qui peuvent être de différentes natures : "il peut s’agir de pannes techniques, mais aussi d’obstacles liés à des questions d’incompatibilité", précise le rapport. Près d’un tiers des utilisateurs rencontre des soucis de façon "continue" avec des applications récemment acquises sur leur mobile. Qu'il s'agisse de problèmes applicatifs, de compatibilité ou de dysfonctionnement, les individus ont du mal à savoir qui du combiné, du réseau ou des modules rencontre un problème.
Des problèmes permanents
La plupart des utilisateurs d’ordiphone ne savent pas déterminer la cause des soucis techniques auxquels ils font face, et la moitié d’entre eux condamne instinctivement le fabricant de l’appareil",explique David Gehringer, responsable marketing. Nombreux sont également ceux qui sont pessimistes. Plus des deux tiers des personnes interrogées pensent que les smartphones vont perdre en fiabilité dans les années à venir, et jugent cette évolution inacceptable. Point important : l’étude indique qu’une large proportion de mobinautes est disposée à faire part de son mécontentement sur des réseaux sociaux.
Manifester sa colère sur les réseaux sociaux
Plus de la moitié des personnes interrogées au cours de l’enquête se dit prête à partager son insatisfaction auprès de sa famille ou de ses amis. Et une partie encore plus importante affirme manifester sa colère au moindre souci technique sur les réseaux sociaux en ligne. "Tout buzz qui émerge sur un réseau social a un impact non négligeable sur le succès d’un produit ou d’un service. Les marques de smartphones souffrent déjà de ce phénomène en ligne", explique le responsable marketing.