Pour améliorer l'autonomie des véhicules électriques, une idée est de leur envoyer de l'énergie alors qu'elles circulent sur l'autoroute. Cela, en utilisant un circuit électromagnétique.

Un véhicule électrique performant se recharge en roulant

Comment optimiser l'autonomie des voitures électriques ? En leur permettant de se recharger lorsqu'elles circulent sur l'autoroute, répond une équipe de chercheurs du Centre pour la Recherche Automobile de l'université de Stanford. Leur projet repose sur la mise en place d'un circuit de résonance, déjà expérimenté en 2007 par des scientifiques du MIT qui avait réussi par ce biais, à transférer de l'énergie, sans fil, entre deux objets stationnaires espacés de deux mètres. Ici, les ingénieurs californiens ont tenté de prolonger cette méthode avec des corps en mouvement. De petites bobines électromagnétiques seraient ainsi placées à l'intérieur de la route et agiraient comme des émetteurs, créant une sorte de petit champ de force. Ce dernier serait alors capté par des disques métalliques de même nature, faisant office de récepteurs, situés sous les véhicules et reliés à la batterie.

Un ensemble de capteurs électromagnétiques

Programmés sur la même fréquence, ces deux ensembles d'éléments entreraient alors en résonance électromagnétique, transférant de l'énergie directement à la voiture. D'après leurs calculs, les chercheurs estiment que la puissance générée serait de l'ordre de 10 kW, transmise en 7 microsecondes, de la route à la voiture avec une efficacité de 97 %. Les éléments devraient donc être placés dans des parties de l'autoroute où les conducteurs ralentissent un peu, pour avoir le temps d'effectuer le transfert. Sachant que la consommation d'un véhicule électrique classique est d'environ 30 kW aux 100 km à l'heure actuelle, ce système ouvre de nouvelles perspectives.

Une hausse du confort et des économies potentielles

"L'intérêt principal de cette résonance, c'est qu'un conducteur ne risquerait plus de se retrouver à l'arrêt sur l'autoroute avec aucun endroit où recharger sa voiture", explique Shanhui Fan, professeur associé en ingénierie électrique et co-auteur du rapport. "D'autre part, cela permettrait de réduire la taille des batteries et donc de diminuer le prix de ces véhicules". Sachant que la portée du champ magnétique est très faible et qu'il ne peut entrer en résonance que sur une fréquence bien particulière, le système ne devrait pas provoquer d'interférences avec d'autres instruments électroniques des voitures.