Volvo lance un partenariat avec Skype pour faciliter et rendre plus sûre la tenue des réunions professionnelles sur la route du travail.

Le véhicule, espace de travail du futur ?

La voiture pourrait bientôt devenir un lieu de travail comme les autres. Après Nissan et son van transformable en espace de bureau, Volvo annonce l’intégration de Skype dans certains de ses véhicules haut-de-gamme pour faciliter les conférences téléphoniques. Plus besoin d’attendre d’arriver dans son entreprise pour démarrer une réunion, le travailleur de demain sera tout aussi réceptif confortablement installé derrière son volant, les yeux rivés sur la route.

Et pour ceux qui le faisaient déjà avec leur téléphone portable - risquant de le faire tomber à tout moment ou d’être inattentif à l’environnement le temps de chercher le numéro de l’interlocuteur - c’est un progrès. Nissan comme Microsoft (qui détient Skype) cherchent en effet à éviter d’en faire une distraction pour l’automobiliste. Ainsi, les réunions de la journée s’afficheront sur le tableau de bord du véhicule de la série 90 et l’utilisateur n’aura qu’à appuyer sur un bouton pour participer à un appel.

 

 

Volvo envisage aussi l’intégration de Cortana, l’assistant virtuel de Microsoft, pour anticiper les besoins du conducteur et lui permettre de communiquer avec son véhicule par reconnaissance vocale. Une interaction technologique qui semble plus sûre bien qu’une étude de l’Université de technologie du Queensland remet en question l’intérêt des kits-mains-libres.

Avec le véhicule autonome, le problème ne se posera plus et le passager sur le siège conducteur pourra vaquer à ses occupations. Ce partenariat est aussi une alliance de taille entre un constructeur automobile et un géant technologique qui réfléchissent ensemble à la fois à l’avenir du travail et à celui de la mobilité. Une histoire à suivre.

Rédigé par Sophia Qadiri
Journaliste