Selon le Quotidien du Peuple, la société de capital risque française Ventech est en train d'augmenter ses investissements en Chine et espère conclure trois autres contrats à la fin de cette année avec deux contrats qui sont déjà conclus, ont annoncé jeudi 9 avril les dirigeants d'entreprise. La compagnie Ventech dont le siège est à Paris a près de 400 millions d'euros (531 millions de dollars) sous sa gestion, et elle est l'une des rares entreprises européennes qui est en train de faire face à la vague de la domination du capital-risque américain en Chine. Ventech, qui cible les technologies de l'information, les médias numériques, les sciences de la vie et le secteur de la communication et de l'infrastructure, a mis en place un fonds de 130 millions de dollars orienté sur la Chine à la fin de 2008, car ce pays possède le plus grand marché de l'internet dans le monde.

La plus grande transaction de Ventech en Chine avait été conclue en 2007, lorsque le réseau internet français Viadeo, dans lequel Ventech avait des participations, a acheté le réseau chinois semblable Tianji.com. Plus récemment, Ventech a conjointement investi dans la startup Beijing Viva Information Technology Co., Ltd., spécialisée dans l'offre de contenus sur téléphones mobiles (TV mobile, magazines et journaux aux format mobile) et qui dispose de près de 8 millions d'utilisateurs enregistrés. Ventech est positive en ce qui concerne le potentiel des paiements en ligne en Chine, car actuellement l'économie chinoise est principalement basée l'usage d'argent en cash. La compagnie est également intéressée par les logiciels de téléphonie mobile, a déclaré Eric Huet, Président de Ventech China. Toutefois le General Partner, Jean Bourcereau, indique que les conditions actuelles du marché doivent conduire les sociétés de capital-risque à attendre un peu avant de sortir de leurs investissements. A plus long terme, Ventech est en train de se positionner comme un intermédiaire entre les entreprises européennes qui souhaitent développer leurs affaires en Asie et les entreprises chinoises qui cherchent des acquisitions à l'étranger. [Via : Le Quotidien du Peuple] L’Atelier Asie - BNP Paribas Web : http://asie.atelier.fr Wap : http://asie.atelier.mobi