Selon une étude d’IDC, le ralentissement de la croissance du marché de la micro informatique en France depuis le début de l’année continue de se poursuivre. Au cours du second trimestre 2000, les li...

Selon une étude d’IDC, le ralentissement de la croissance du marché de la micro informatique en France depuis le début de l’année continue de se poursuivre. Au cours du second trimestre 2000, les livraisons des constructeurs sont restées stables à 0,7 % (945 000 unités livrées), après une croissance de 2,1 % au premier trimestre 2000., soit au total pour le premier semestre 2000, une croissance de 1,5 % seulement. Plusieurs facteurs expliquent cette situation. Les entreprises semblent faire une pause dans leurs investissements. Au cours de ce second trimestre, la croissance des marchés professionnels a ainsi été une nouvelle fois négative (- 2,7 % en volume et + à?3 % en valeur). Par ailleurs, les grands constructeurs continuent à soutenir le prix moyen des produits micro, en particulier sur les marchés professionnels. Cette volonté s’est réalisée partiellement au prix d’une moindre croissance en volume. A long terme, cette évolution pourrait s’avérer dangereuse … au point de faire disparaître quelques acteurs relativement important sur le marché. Si les marchés professionnels stagnent, en revanche, IDC enregistre sur le marché domestique, une croissance des ventes de micro-ordinateurs de 12,6 % au second trimestre. Le développement d’Internet et la forte demande de renouvellement devraient continuer à tirer la croissance sur le marché grand public sur l’ensemble de l’année 2000. Le classement des acteurs au cours du second trimestre montre, comme pour le trimestre précédent, un rapprochement sensible des niveaux de performance chez les leaders. Avec une part de marché au second trimestre 2000 de 14,80 % et 140 500 unités livrés, Compaq est en tête du classement du marché français. Viennent ensuite Hewlett Packard avec une part de marché de 13,20 % et 125 300 unités livrées, puis Dell (12,50 %, 118 130 unités), le groupe NEC/Packard Bell (12,10 % - 114 584 unités) et IBM (11,10 % - 105 015 unités). Depuis plusieurs trimestres, Apple maintient une croissance régulière de ses ventes. Le constructeur arrive à la huitième place avec une part de marché en hausse de 4,20 % (contre 3,50 % au second trimestre 1999) et 40 060 unités livrées (contre 32 700). (Christine Weissrock Atelier BNP Paribas 7/08/2000)