Que ce soit via mobile ou ordinateur, les consommateurs chinois seraient plus nombreux à se connecter sur Internet et exploreraient plus activement les possibilités offertes par les nouvelles technologies

Via mobile ou non, les internautes chinois se connectent plus que la moyenne

A l’échelle mondiale, la Chine aurait clairement une longueur d’avance en matière d’utilisation d’Internet en particulier via mobile. Tel est le trait marquant du rapport intitulé « 2013 Internet Trends », réalisé par KPCB et dévoilé lors de la conférence D11. Si le rapport confirme l’adoption croissante de l’Internet mobile et la montée en popularité des objets connectés, les Chinois restent pionniers non seulement en termes de nombre d’utilisateurs mais aussi en termes d’usages innovants, bien que les systèmes d’exploitation mobiles soient essentiellement produits aux États-Unis (88%).

Les Chinois, de plus en plus adeptes d’internet mobile

Ainsi, la Chine regorgerait de plus de 560 millions d’internautes, ce qui en fait le numéro un mondial, mais son marché est loin d’être saturé, car le taux de pénétration est de seulement 42%. En outre, le pourcentage des internautes chinois se connectant à internet via mobile a dépassé pour la première fois en 2012 le pourcentage via ordinateurs. Pour consommer des informations, en 2012 les américains préféraient largement la télévision à Internet, tandis que les Chinois passaient plus de temps devant leurs ordinateurs (33%) que devant leurs postes de télévision (29%). Les téléphones mobiles arrivaient eux juste après (23%). En termes d’e-commerce, le chiffre de ventes sur Alibaba (la première plateforme chinoise d’e-commerce) était plus élevé que ceux d’Amazon et d’Ebay. Dernièrement, le nombre d’utilisateurs inscrits sur Sina Weibo (le micro-blog chinois) a été doublé en un an et son chiffre d’affaire est passé de 0 dollars en 2012  à plus de 100 millions de dollars en 2013.

Internet et ses nouveaux services innovants

Selon le rapport, la masse importante d’utilisateurs Internet et de téléphones mobiles chinois, et surtout leurs capacités à expérimenter de nouvelles technologies ont changé les manières dont les affaires fonctionnent en Chine. Par exemple, de 2012 à 2013, le nombre des codes QR scannés par mois a été quadruplé. Utilisé essentiellement pour obtenir de l’information, des promotions ou pour payer, le fait de scanner des codes QR a induit un nouveau modèle d’affaires, O2O (de Online à Offline ou vice versa). Ce modèle aide, entre autres, à encourager les rencontres physiques entre des consommateurs et leurs marques préférées. Par ailleurs, l'internet mobile a aussi permis à des plate-formes de proposer des services innovants,à l’instar d’un site d’e-commerce, dont l’application mobile permet aux web-acheteurs de géolocaliser les colis en temps réel et de contacter les livreurs.

Rédigé par Ruolin Yang
Journaliste