Si de plus en plus de contrats sont conclus via des rencontres virtuelles, beaucoup d'employés ont encore du mal à faire confiance au réseau et à s'adapter au matériel.

Vidéo conférence contre voyages d'affaires: les cadres restent à convaincre

Un nombre grandissant d’entreprises cherchent des solutions pour réduire les voyages d’affaires coûteux au profit des vidéo conférences. Mais elles ne prennent pas pour autant en compte les préoccupations de leurs cadres ? C’est la question que se sont posés des chercheurs de l’Institut de Technologie de Stockolm, qui ont  analysé de près les facteurs qui déterminent comment les rencontres en entreprises ont lieu et s’organisent.

S’adapter au matériel disponible

« Nous avons rapidement conclu que les vidéo conférences remplacent surtout les voyages d’affaires pour économiser du temps et de l’argent» explique Minna Rasanen, une des chercheurs au centre de communication durable.  Ces problématiques prennent en effet le pas sur la question environnementale lorsque les entreprises choisissent une rencontre électronique. Tout cela ne résout pas les appréhensions des cadres. Ceux-ci craignent une mauvaise connexion au réseau qui nuirait à  la communication et donc à la signature de contrats. Un aspect qui joue un rôle crucial dans le choix d’un voyage d’affaires.

Rentabiliser les investissements

De plus, tous les collaborateurs ne sont pas à l’aise pour parler et faire des affaires devant des caméras et avec des oreillettes. Mina Rasanen, chercheur ajoute également que le lieu de la pièce où est installé l’équipement dans l’entreprise est primordial. « Cela peut être en effet une erreur de placer l’équipement de la vidéo conférence dans la salle de réunion la plus fréquentée » Et d’expliquer que la vidéo conférence est un choix pertinent, économique et écologique si le matériel est mis à la disposition de tous les employés pour une vraie question de rentabilité.