L'arroseur sera-t-il arrosé? En octobre dernier, IBM reprochait au site Amazon d'avoir violé cinq de ses brevets. Rappelons qu'il y a deux mois, Big Blue avait déposé deux plaintes auprès de deux...

L'arroseur sera-t-il arrosé? En octobre dernier, IBM reprochait au site Amazon d'avoir violé cinq de ses brevets. Rappelons qu'il y a deux mois, Big Blue avait déposé deux plaintes auprès de deux tribunaux texans en demandant au site de vente de produits culturels des dommages et intérêts. Ces accusations de violation de brevets concernaient une technologie qu'emploierait Amazon pour gérer les liens promotionnels et le stockage de données.

Mais Amazon ne compte pas se laisser faire et avance aujourd'hui ses pions. Les avocats d'Amazon.com ont d'ailleurs affirmé que "les allégations d'IBM sont extraordinaires dans la mesure où cela reviendrait à dire qu'IBM a inventé Internet. Si les allégations d'IBM sont entendues, ce n'est pas seulement Amazon qui devra dédommager IBM, mais chacun des acteurs du e-commerce sur Internet [...]".
 
Et Amazon ne s'arrête pas là et accuse à son tour Big Blue d'utiliser frauduleusement ses technologies dans l'application serveur WebSphere. IBM aurait ainsi violé cinq brevets déposés par Amazon concernant les technologies relatives à la recommandation personnalisée pour les clients et à l'identification de produits similaires à ceux visionnés par les internautes.
 
Amazon a donc déposé une nouvelle plainte auprès du tribunal fédéral du Texas en demandant à son tour des dommages et intérêts à IBM.
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 19/12/2006)