L'annonce avait fait du bruit: Microsoft a été condamné la semaine dernière à verser une amende de 1,52 milliard de dollars de dommages et intérêts à Alcatel-Lucent pour avoir violé deux brevets...

L'annonce avait fait du bruit: Microsoft a été condamné la semaine dernière à verser une amende de 1,52 milliard de dollars de dommages et intérêts à Alcatel-Lucent pour avoir violé deux brevets concernant la technologie MP3. L'éditeur américain avait alors décidé de faire appel.
 
Mais la guerre des brevets entre l'éditeur américain et l'équipementier télécoms est loin d'être terminée. Microsoft vient en effet à son tour de remporter une manche décisive contre Alcatel-Lucent. Ainsi, le tribunal californien de San Diego vient de déclarer la firme de Redmond innocente alors que le groupe franco-américain l'accusait d'avoir utilisé illégalement des brevets relatifs à la reconnaissance vocale. Alcatel-Lucent, après avoir été débouté, a tout de même décidé de faire appel de la décision du tribunal.
 
"Cette décision renforce notre confiance qu'une fois examinés ces cas de brevets complexes, les requêtes d'Alcatel-Lucent ne tiendront pas", a souligné Tom Burt, l'avocat et conseiller de Microsoft, à l'AFP.
 
Et les procès intentés par Alcatel-Lucent contre Microsoft au sujet de ces violations de brevets devraient continuer sur leur lancée: le prochain est d'ores et déjà prévu pour le 21 mai et concernera des brevets ayant trait à l'interface utilisateurs, selon Microsoft. Lucent avait en effet porté plainte en 2002 contre Dell et Gateway en les accusant de violer ces brevets. En 2003, la firme de Redmond s'était associée aux accusés, estimant que son système d'exploitation Windows avait aussi été mis en cause.
 
Qui gagnera alors le prochain round? Rendez-vous en mai prochain...
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 06/03/2007)