Les experts antivirus de l'éditeur Sophos viennent d'identifier un nouveau ver de messagerie, qui tente de provoquer la déconnexion du site Web du nouveau Premier Ministre...

Les experts antivirus de l'éditeur Sophos viennent d'identifier un nouveau ver de messagerie, qui tente de provoquer la déconnexion du site Web du nouveau Premier Ministre hongrois. Ce ver vise également les sites de Google et de Microsoft.
Le ver Zafi-C (W32/Zafi-C) se diffuse par e-mail, avec des lignes d'objet telles que « Re : Hey buddy ! » et « Re : very sick little girl ! », destinées à convaincre le destinataire d'ouvrir le fichier infecté joint au message. Dans ce cas, le virus est susceptible de lancer une attaque par déni de service distribué (DDoS) contre le site Web du Premier Ministre de Hongrie. Sophos estime qu'il peut s'agir d'une réaction à la récente formation d'un nouveau gouvernement par ce dernier, l'homme d'affaires millionnaire Ferenc Gyurcsany.
« Chaque nouvelle version de Zafi est à la fois plus subtile et plus perverse que la précédente » , commente Annie Gay, Directeur Général de Sophos France. Rappelons que Zafi-B, la précédente variante du ver, se diffuse largement depuis juin dernier avec un message appelant au rétablissement de la peine de mort en Hongrie. Plusieurs autres virus ont déjà propagé des messages politiques dans le passé, dont par exemple le ver Quaters qui attaquait violemment Tony Blair et tentait de déconnecter le site Web de Downing Street de l'Internet.
(Atelier groupe BNP Paribas - 29/10/2004 )