Vendredi soir, alors que les travailleurs avaient pris congé de leurs bureaux pour le week-end et la fête du travail, Sasser B se propageait. Détecté pour la première fois à minuit vendredi...

Vendredi soir, alors que les travailleurs avaient pris congé de leurs bureaux pour le week-end et la fête du travail, Sasser B se propageait. Détecté pour la première fois à minuit vendredi, Sasser B affectait dimanche 3,17 % des ordinateurs dans le monde. Les spécialistes en sécurité informatique ont annoncé un niveau d’alerte de couleur orange.

Sasser B ne se propage pas via les messageries électroniques, comme nombre de vers qui ont pu se faire remarquer dans le passé. Pour qu’il infecte une machine, il suffit que sa cible soit connectée à Internet. Sasser B exploite une faille présente dans trois systèmes d’exploitation Microsoft : Windows 2000, Windows Server 2003 et Windows XP. Le 14 avril dernier, la firme de Redmond faisait part à ses clients de cette faille dans un bulletin de sécurité, et les invitait à télécharger un patch mis à leur disposition sur le site de Microsoft.

Les effets de Sasser B ne sont pas ravageurs, puisque selon les observations des spécialistes, le ver se contenterait de provoquer certaines lenteurs dans le temps de réponse de l’ordinateur à l’utilisateur. Il reste que ces mêmes experts attendent le pire pour ce lundi, à la reprise du travail, et ce dès les premières connexions des utilisateurs de PC. Déjà, on recense une nouvelle version du ver, baptisée Sasser C et plus virulente. Pour l’instant, celle-ci se propage moins rapidement que Sasser B.

Ce week-end, le ver a déjà fait une victime : l’Agence France Presse (AFP), qui a vu son service nettement perturbé samedi soir. Les ordinateurs des journalistes n’ont cessé de s’éteindre puis de se rallumer, jusqu’à un retour au calme vers 22 heures.

Pour éviter cela, les experts en sécurité informatique recommandent bien entendu de télécharger le patch disponible sur le site de Microsoft. Sans perdre patience pendant l’installation, car l’activité du virus peut éteindre l’ordinateur à plusieurs reprises.

(Atelier groupe BNP Paribas - 03/05/2004)