Hans van der Velde, le président de Visa Union Européenne (UE) a présenté hier les résultats de 1997. Avec 117,9 millions, le nombre de cartes émises a augmenté de 15 % (300 000 nouvelles cartes s...

Hans van der Velde, le président de Visa Union Européenne (UE) a présenté hier les résultats de 1997. Avec 117,9 millions, le nombre de cartes émises a augmenté de 15 % (300 000 nouvelles cartes sont émises chaque semaine). Atteignant 392,2 milliards de dollars, les dépenses ont progressé de 24 %, le nombre de transactions (5,5 milliards), augmentant quant à lui de 20%. Principal source de développement en Europe au cours des prochaines années, les cartes de débit progressent de 31 % (64,2 millions d'unités) et représentent 58 % du parc total des cartes Visa pour 67 % des dépenses (262,8 milliards de dollars), soit une hausse de 30 %. Visa UE qui pèse de plus en plus lourd dans l'activité totale de Visa dans le monde (36 % en 1997 contre 34 % en 1996) entend toucher les fruits de l'euro qui favorisera le paiement par carte. Parmi les moyens de Visa UE figure le développement de l'acceptation afin de doubler le nombre actuel de commerçants de 3,7 millions. Limitée aujourd'hui au domaine du "T & E" (loisirs et voyages), l'acquisition transfrontière sera autorisée à compter du 1er janvier 1999 pour l'ensemble des secteurs économiques. Voyant dans cette autorisation un atout pour les banques françaises, Carte Bleue explique "une banque française pourra par exemple accompagner un grand distributeur français à l'étranger et gérer ses flux locaux de paiement par carte". Hans van der Velde a aussi annoncé que cette année son réseau intensifierait ses travaux en matière de sécurisation. Sur le plan commercial, l'accent sera mis sur le développement d'une carte de crédit renouvelable et la mise en place d'un système permettant au plan mondial une interopérabilité des systèmes en vigueur. (L'Agefi - Les Echos - 25/03/1998)