Après Orange, c'est au tour de Vodafone de céder à la pression communautaire. Le roaming (ou itinérance) est la faculté pour un abonné mobile de pouvoir passer et recevoir des appels...

Après Orange, c'est au tour de Vodafone de céder à la pression communautaire. Le roaming (ou itinérance) est la faculté pour un abonné mobile de pouvoir passer et recevoir des appels depuis l'étranger. La facturation de ces appels est un problème épineux qui fait l'objet d'un bras de fer entre les opérateurs de téléphonie mobile et la Commission européenne.
Vodafone a annoncé la baisse du prix de ses services d'itinérance, "d'au moins 40 %". La facturation des appels passés ou reçus depuis l'étranger baissera à 0,55 euro par minute alors qu'elle atteint en moyenne 0,90 euro par minute aujourd'hui.
"La Commission européenne et le parlement européen ont clairement réclamé des changements", rappelle Arun Sarin, le directeur général de Vodafone, dans un communiqué.
Cette initiative fait directement écho à celle d'Orange qui a annoncé une baisse "d'au moins 25% des tarifs dans la plupart des cas" des tarifs des appels itinérants . Rappelons que la Commission européenne avait fait monter d'un cran la pression sur les opérateurs mobiles européens en ouvrant un site Internet affichant les tarifs pratiqués pour plus de transparence .
D'après les Echos , l'opérateur T-Mobile UK a suivi le mouvement en annonçant l'instauration d'un prix unique pour tous les appels à l'étranger. Le prix pourrait être fixé à 0,80 euro par minute ce qui représente une baisse de 45 % pour les appels entre pays européens et 54 % pour les communications avec les Etats-Unis et le Canada.
A ce sujet, lire aussi :

Bruxelles prend des mesures contre le roaming (29/03/2006)

(Atelier BNP Paribas - 09/05/2006)