Selon Forrester Research, l'internaute américain le plus "accroc" au commerce électronique est plutôt jeune, marié, gagnant bien sa vie. Deux raisons sont avancées par les internautes français appr...

Selon Forrester Research, l'internaute américain le plus "accroc" au commerce électronique est plutôt jeune, marié, gagnant bien sa vie. Deux raisons sont avancées par les internautes français appréciant le commerce électronique, selon l'observateur Cetelem (Paribas). Non seulement, il leur permet de vraiment comparer, mais il propose aussi des produits non vendus en France. 52% d'entre eux estiment que la plupart des magasins seront demain accessibles sur le Web. Si leur magasin habituel avait une cyberboutique, seuls 9 % sont prêts à faire leur choix et à passer commande sur Internet. 46 % en revanche utiliseraient le Web pour s'informer avant d'aller acheter le produit dans le magasin. Selon Médiangles, les femmes représentaient fin 1997, 22 % des internautes français.

Toujours selon Médiangles, 11 % des internautes français ont effectué, sur un mois, une commande sur Internet. 29 % des commandes sont inférieures à 250 F, 20 % dépassent 2 000 F, le montant moyen s'élevant à 750 F.

Il est très difficile d'évaluer le nombre d'internautes français. Alors que Médiangles recensait en France en 1997, 1,12 million d'utilisateurs d'Internet (480 000 en 1996), IDC en totalisait, pour sa part, 719 000 dont 244 000 particuliers. Selon Network Wizards, près de 322 000 ordinateurs étaient raccordés à Internet en France en juillet 1997, soit 1,65 % du total (19,5 millions). Si l'on en croit TMO, 43 % des Français utilisent Internet à domicile, contre 38 % des Allemands et 35 % des Anglais.

D'après Datamonitor, en Europe, en 2001, 35 % des achats sur Internet seront consacrés aux voyages, contre 4 % seulement pour les ordinateurs. Alors qu'en 1996, on estimait que les ventes au public sur Internet aux Etats-Unis atteindraient en l'an 2000, 6,6 milliards de dollars, l'estimation faite par Forrester Research en 1998 porte sur 17 milliards de dollars en 2001.

Selon IDC, dans les prochaines années, 30 % des entreprises américaines de plus de 1 000 employés offriront des fonctions de commerce électronique sur leur site. Selon Forrester Research, le marché des serveurs de commerce électronique devrait s'élever en 2000 à 3,2 milliards de dollars. (Chiffres extraits du dossier réalisé par Enjeux Les Echos de mai 1998 intitulé "Internet, Le commerce réinventé")