La téléphonie sur IP, victime de son succès? Cette nouvelle technologie, encore préservée d'un grand nombre de nuisances, devrait prochainement subir elle aussi attaques et virus en tout genre...

La téléphonie sur IP, victime de son succès? Cette nouvelle technologie, encore préservée d'un grand nombre de nuisances, devrait prochainement subir elle aussi attaques et virus en tout genre. Pour protéger la VoIP du SPIT (Spam over Internet Telephony), le japonais NEC vient de développer VoIP Seal, une solution de protection qui vise à entièrement sécuriser les réseaux VoIP du futur.
 
Le SPIT, qui fonctionne sur le même procédé que le spam de la messagerie électronique, est un appel indésirable émis par un logiciel. Moins facile à filtrer que le spam mail, il peut mettre une ligne IP hors service.
 
Selon NEC, la solution VoIP Seal est capable d'identifier si les appels sont émis par des personnes réelles ou par un logiciel générateur de SPIT. Les appels pirates, repérés par un test de Turing, sont alors détectés et bloqués. Lors d'un test, 99% des SPIT auraient été identifiés.
 
Le groupe japonais souligne également que cette technologie est prévue pour s'adapter aux variantes du SPIT grâce à une structure modulaire. NEC, qui exposera son VoIP Seal au salon 3GSM 2007 de Barcelone, continuera à développer le système pour une commercialisation prochaine.
 
Cette solution, qui prend le mal à la racine, pourrait-elle ralentir le développement de cette nouvelle forme de spam?
 

(Atelier groupe BNP Paribas – 29/01/2007)