Huit voitures neuves sur dix seront connectées en 2020, mais les conducteurs sont-ils prêts ? En tout cas, peu sont réellement conscients des applications qui s’offrent à eux

La voiture connectée noie son conducteur sous les fonctionnalités

Pour un tiers des conducteurs connectés sondés par l’étude TNS et BearingPointInstitute, les e-fonctionnalités ont été un critère primordial dans leur décision d’achat. Ils sont en tout six sur 10 (et 66 % en France) à avoir été influencé par ces équipements durant leur parcours d’achat. En revanche, étonnamment, 40 % d’entre eux n’ont pas conscience de toutes les possibilités du connecté de leur véhicule.

La raison soulignée par l’étude est le manque de démonstration des fonctionnalités connectées constaté au sein des concessions. En effet, 38 % (33 % en France) des achats ont été réalisés sans aucune présentation. Dommage pour les options connectées qui resteront peu ou mal utilisées par les conducteurs .

Quelles sont les fonctionnalités qui attirent ? La sécurité et la navigation arrivent en tête (pour 62 % des sondés à chaque fois), suivis de près par les indicateurs de conduite (55%), à propos du carburant ou de la conduite. Intéressant, l’infotainment arrive ensuite pour 45 % (51 % en France) (Wi-Fi, réseaux sociaux, streaming musical, sms, etc). Ces fonctionnalités sont présentes dans près d’un véhicule connecté sur deux des répondants, et également les plus utilisées lors de leur conduite.

Rédigé par Cécile Puyhardy
Journaliste