Mobino propose de passer par le téléphone pour effectuer une transaction sur Internet : l'utilisateur appelle un numéro qui lui remet pour chaque paiement un numéro unique qui valide l'achat.

Quand la voix sécurise le paiement en ligne

Pour encourager le développement du paiement en ligne, il est nécessaire de rassurer le consommateur sur la sécurité et de lui laisser la main. Et pour Mobino, cela passe par le mobile et la voix. La start-up lance un système de validation de transactions qui propose à un individu de ne laisser aucune information confidentielle sur le site (comme son numéro de compte). Et de valider son achat via un simple code, obtenu par téléphone. En pratique, un internaute doit d’abord se connecter à la plate-forme Mobino, lors de sa première utilisation. Il rentre alors son identité, fournit son numéro de compte bancaire (RIB), choisit un mot de passe et un code Pin pour effectuer ses futures transactions. Lors de chaque paiement sur un site partenaire, il entre ses identifiants. La plate-forme lui remet alors un numéro dit de jeton mobino.

Sécuriser la transaction via le GSM

Il doit alors appeler un numéro unique, et entrer cette suite. Un autre code lui est enfin délivré, qu'il doit entrer sur le site. Cela valide le paiement. La transaction étant ensuite réalisée entre Mobino et le marchand. A noter que le système est gratuit pour l'internaute. Pour se rémunérer, Mobino prélève un pourcentage auprès du marchand. Reste à convaincre ces derniers, du coup, d'intégrer un nouveau module de paiement à leur site. "Plus le processus de paiement est simple et plus une entreprise gagnera de clients", rétorque cependant Jean-François Goff, fondateur de la start-up.

Le mobile valide le paiement

Pourquoi un tel système à un moment où le e-commerce conforte son assise ? Parce que, selon lui, beaucoup d'internautes sont encore réticents à donner leur numéro de carte bancaire sur Internet pour effectuer des paiements, par peur de la fraude. Autre chose : "Passer par le téléphone est une sécurité supplémentaire quand on connait la difficulté à pirater un réseau téléphonique plus qu'un réseau Wi-Fi", ajoute le responsable. Par ailleurs, l'utilisateur n'a pas à sortir sa carte bancaire à chaque paiement, puisqu'il utilise à chaque fois le même code Pin. La start-up était présente à la conférence Lift, qui se tenait cette semaine à Genève.