L’heure semble être à la concentration, dans le secteur du voyage en ligne. Rien d’anormal à ce que chacun veuille récupérer la plus grosse part possible du gâteau : un gâteau qui pèsera quelque...

L’heure semble être à la concentration, dans le secteur du voyage en ligne. Rien d’anormal à ce que chacun veuille récupérer la plus grosse part possible du gâteau : un gâteau qui pèsera quelque 28 milliards d’euros en 2005 ! Aujourd’hui déjà, 6 % des voyages en Europe sont réservés par Internet. Aux Etats-Unis, cette proportion passe à 19 % (source : cabinet Phocus Wright)! Et il n’y a pas de raison a priori pour que le marché européen ne rattrape pas le marché américain. En octobre 2003, c’est le géant du commerce en ligne InterActiveCorp (IAC), déjà détenteur d’Expedia.com, qui s’offrait Anyway.com, filiale du voyagiste canadien Transat (voir brève du 28.10.2003). En mars dernier, c’était au tour du britannique Lastminute de racheter son compatriote Online Travel. Et aujourd’hui le temps est venu pour le groupe Amadeus, fournisseur de solutions de réservation pour l’industrie du voyage, de prendre le contrôle d’Opodo, créé en 2001 par neuf compagnies aériennes européennes (Air France, British Airways, KLM, Lufthansa, Aer Lingus, Alitalia, Finnair, Iberia et Austrian Airlines). Amadeus est devenu l’actionnaire majoritaire d’Opodo, dont il détenait auparavant 16,7 % du capital. Cette part passe aujourd’hui à 55 % grâce à un investissement de 62 millions d’euros. Les actionnaires des premières heures voient donc leur part dans Opodo diminuer, à 10,24 % pour Air France, Lufthansa et British Airways (contre 22,86 % auparavant), à 4,08 % pour iberia, KLM et Alitalia, à 0,76 % pour Finnair et à 0,51 % pour Aer Lingus et Austrian Airlines. (Atelier groupe BNP Paribas - 16/06/2004)