Certains pourront s'étonner de la dernière idée lancée par Wanadoo, la filiale Internet du groupe France Télécom. Rien de très novateur à l'horizon, bien au contraire : Wanadoo a en effet lancé...

Certains pourront s'étonner de la dernière idée lancée par Wanadoo, la filiale Internet du groupe France Télécom. Rien de très novateur à l'horizon, bien au contraire : Wanadoo a en effet lancé un logiciel de navigation sur Internet, réservé à ses abonnés sans leur être imposé. Sur ce point, Wanadoo n'a pas repris l'élément constitutif de son concurrent AOL, qui obligeait ses abonnés à utiliser son navigateur.

Le navigateur se présente en effet comme un plus offert aux abonnés, et non comme une contrainte. Il comprend des boutons d'accès aux services de courrier électronique et de messagerie instantanée de Wanadoo, une sélection personnalisable des contenus du portail, un service d'alerte annonçant l'arrivée de nouveaux emails, un kiosque de service (vers PagesJaunes, Mappy, Météo...), etc.

Côté technique, le navigateur de Wanadoo est équipé d'une fonction de filtrage des pops-up et d'une navigation par onglets qui a fait le succès du navigateur Firefox, de la fondation Mozilla. Le défaut de ce nouveau produit Wanadoo ? Peut-être la sécurité : le logiciel offert par Wanadoo se fonde sur Internet Explorer. Contacté par nos soins, le service de presse de Wanadoo a précisé que le fournisseur effectuerait deux mises à jour annuelles de son navigateur.

L'objectif, aujourd'hui, est d'atteindre le nombre de 500 000 utilisateurs du navigateur Wanadoo d'ici à la fin de l'année 2005. Ce qui représenterait un peu moins de 10 % des abonnés à Wanadoo : ils étaient 5,38 millions en France au 31 décembre 2004 (connexions haut et bas débit confondues). Si l'on considère qu'une grande majorité des abonnés utilise automatiquement les services Wanadoo, et notamment la messagerie, les services du portail, etc., le navigateur devrait largement atteindre ses objectifs.

Pour télécharger le navigateur Wanadoo : http://navigateur.wanadoo.fr/

(Atelier groupe BNP Paribas - 30/03/2005)