Wanadoo, filiale de France Télécom, réunissant toutes les générations de médias (de l’annuaire papier aux services en ligne) a réalisé au 3ème trimestre 2000 un chiffre d’affaires consolidé pro form...

Wanadoo, filiale de France Télécom, réunissant toutes les générations de médias (de l’annuaire papier aux services en ligne) a réalisé au 3ème trimestre 2000 un chiffre d’affaires consolidé pro forma de 760 millions d’euros, contre 456 millions d’euros au 30 juin 2000.. Les activités internationales ont généré un chiffre d’affaires de 40,9 millions d’euros, en hausse de 26 % par rapport au 31 décembre 1999. 25 % des clients actifs de Wanadoo se connectent aujourd’hui hors de France. Le segment Accès, Portail et e-Merchand enregistrent un chiffre d’affaires pro forma de 219 millions d’euros, contre 112 millions d’euros sur l’ensemble de l’année 1999. Concernant l’accès, le parc de clients progresse de 9 %, passant de 1,885 millions de clients actifs en France et à l’international fin juin 2000 à 2,050 millions fin septembre, soit une hausse de 71 %. Les revenus des portails passent de 13,7 millions d’euros fin juin 2000 à 26,2 millions d’euros fin septembre. Les revenus de e-Merchand continuent de croître avec notamment 27 000 commandes enregistrées en septembre sur le site Alapage.com et un chiffre d’affaires en hausse de 74 % par rapport au 1er semestre 2000. Le segment Annuaire (papier, minitel et Internet) et Services aux professionnels (hébergement de sites, création de sites sur mesure, paiement sécurisé) génère un chiffre d’affaires consolidé pro forma de 540 millions d’euros, contre 329 millions d’euros fin juin 2000. Les revenus des annuaires s’élèvent à 536 millions d’euros, contre 326,9 millions fin juin 2000, avec 116 000 annonceurs enregistrés, contre 102 000 en juin. les revenus des services aux professionnels progressent aussi grâce à la croissance du parc de sites hébergés (35 000 sites fin septembre, contre 31 000 fin juin). Au 30 septembre 2000, Wanadoo totalisait 433 millions de pages vues sur les portails en France, contre une moyenne de 340 millions au cours des mois précédents. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 14/11/2000)