Plus faciles à mettre en place que leurs homologues volants, les drones sur roue pourront bientôt être utilisés pour les livraisons dans la capitale américaine.

Washington D.C., première ville à promouvoir l’usage de drones au sol pour les livraisons

Nous avons évoqué à plusieurs reprises les projets alternatifs à la livraison aérienne, reposant sur des drones roulant sur la terre ferme. Pour la première fois, cette idée se concrétise sur le territoire américain. La ville de Washington D.C. vient en effet d’autoriser, suite à un vote unanime du conseil municipal, la mise en place d’un projet pilote avec l’entreprise Starship. Effectif à compter du 15 septembre prochain, et jusqu’à décembre 2017, ce projet permettra à toute entreprise de recourir aux drones de livraison de Starship pour livrer ses produits.

Un robot de livraison de l'entreprise Starship.

Washington DC étant une zone de non-vol fédérale, les drones roulant constituent une alternative intéressante aux projets visant à investir les cieux, dont le célèbre Amazon Prime Air. En outre, les règles éditées par la Federal Aviation Administration le 21 juin dernier encadrant strictement le trafic aérien des drones, leurs homologues à roues paraissent d’autant plus attractifs, et l’initiative lancée à Washington pourrait rapidement faire des émules. La généralisation des drones de livraisons constituerait une bouffée d’air frais pour les entreprises de l’économie à la demande, confrontées à d’énormes besoins en mains d’oeuvres. Leur modèle d’affaire reposant sur la livraison express est également mis en difficulté par la saturation des routes.

Rédigé par Guillaume Renouard