La SNCF fait le pari de développer le Wi-Fi dans les rames du TGV Est cet automne lors de tests. Principale contrainte: fournir une connexion continue à très grande vitesse...

La SNCF fait le pari de développer le Wi-Fi dans les rames du TGV Est cet automne lors de tests. Principale contrainte: fournir une connexion continue à très grande vitesse.
 
La SNCF testera dès cet automne l'Internet haut débit sur les lignes du TGV Est européen. La société de transport ferroviaire souhaite ainsi relancer son projet "YGV Wi-Fi", lancé en 2003 sur la ligne Paris-Bordeaux-Pau puis finalement abandonné au bout de six mois. Ainsi, la SNCF lancera un projet de portail multimédia et d'accès au Web sans fil qui devrait combiner les réseaux Wi-Fi et satellite dans les trains.
 
Des spécialistes hexagonaux à la rescousse
 
Le principal problème de l'intégration d'un tel réseau à bord des TGV réside dans le fait d'être capable d'offrir une connexion continue à 320 km/h. Un défi que relèvera la SNCF... Pour mener à bien ce projet, la SNCF a retenu, après un appel d'offres, les solutions proposées par Orange Business Services, pour l'intégration des services et la mise en place des infrastructures. Capgemini s'occupera lui de la réalisation du portail embarqué.
 
Du réseau via satellite
 
Enfin Eutelsat sera de la partie pour son réseau satellite et d'installation des antennes sur le toit des rames, et Alstom fournira et installera les équipements Wi-Fi ainsi que les serveurs embarqués. Pendant la période d'expérimentation, la connexion Wi-Fi sera proposée gratuitement en première et deuxième classe des TGV des lignes Est. Si les tests s'avèrent concluants, la SNCF commercialisera ce service de Wi-Fi à partir du milieu de l'année 2008.
 
(Atelier groupe BNP Paribas - 28/06/2007)