Wideyes, service international de recrutement en ligne, propose une nouvelle offre: Wideyes Business Solutions. Ayant déjà totalement intégré les technologies de l’information sur Internet au conse...

Wideyes, service international de recrutement en ligne, propose une nouvelle offre: Wideyes Business Solutions. Ayant déjà totalement intégré les technologies de l’information sur Internet au conseil en recrutement, Wideyes se positionne avec cette nouvelle offre comme l’un des tout premiers fournisseurs de services applicatifs dans le domaine du recrutement. Concept unique et attrayant pour les entreprises et les candidats, Wideyes se distingue de ses concurrents par son savoir-faire en conseil en recrutement combiné aux nouvelles technologies de l’information sur Internet et par un mode de rémunération original. Wideyes ne facture ni l’inscription des candidats, ni la diffusion des offres d’emploi ou la recherche sur la base candidats par les entreprises. La transaction n’intervient qu’une fois l’entreprise entrée en contact direct avec le candidat. Ses coordonnées, confidentielles jusque là, sont transmises à l’entreprise moyennant une somme forfaitaire et seulement après accord du candidat. Wideyes e-cruitment s’appuie sur une base centrale de données multilingues, assurant ainsi une portée maximale à la recherche, notamment à l’international. Des consultants en recrutement complètent localement les services offerts en ligne. Sa nouvelle activité Wideyes Business Solutions permet d’aider les entreprises à résoudre leur problème de ressources en leur proposant des solutions de recrutement utilisant le modèle ASP. Ces solutions personnalisées leur permettent de réagir plus vite face à de nouvelles candidatures, de raccourcir le processus de recrutement et d’en alléger le coût de façon très significative. Possédant des sites Internet dans 26 pays et en 12 langues, des bureaux en France, au Royaume-Uni, Suède et Espagne, Wideyes sera présent dans tous les principaux pays européens d’ici la fin 2000 et prévoit de s’implanter aux Etats-Unis en 2001. Selon une étude de Lehman Brothers1, le recrutement par Internet devrait passer de 450 millions d’euros en 2000 à 5,5 milliards d’euros en 2005. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 18/10/2000)